Nos cotisations ne vous rendront pas malade !

Blog

Arrêter de fumer : motivation ou volonté ?

cig

Auteurs :

  • BRAHMY Charles (Dr – Médecin pneumologue)

 

Motivation ou volonté ?

“Docteur, je n’ai aucune volonté pour arrêter de fumer !” : voici une phrase que j’entends régulièrement en consultation. S’ensuit l’exposé sans fin des circonstances “tabacogènes” auxquelles sont confrontés les patients : stress de toute nature, situation de convivialité, etc. Et moi de répondre invariablement : “Ce n’est pas une question de volonté mais de motivation.”

 

Voici l’histoire de Pierre

Âgé de 45 ans, Pierre m’est adressé par son cardiologue. Il est cadre supérieur travaillant dans le monde de la finance et me dit très bien gagner sa vie. Fumeur depuis l’âge de 15 ans, à raison de deux paquets de cigarettes quotidiens, il est dépendant à la nicotine et souhaite vivement arrêter de fumer pour préserver sa santé.

Très décidé, il opte pour un arrêt radical dès le lendemain. Je lui prescris des substituts nicotiniques pour éviter le manque et lui propose un prochain rendez-vous 15 jours plus tard. Lorsque je le revois, Pierre ne fume quasiment plus… sauf deux cigarettes par jour. Il se sent bien et ne souffre d’aucun effet secondaire.

Toujours aussi déterminé, il justifie le maintien de ces deux cigarettes par le stress professionnel. Cependant, de consultation en consultation, Pierre, toujours fumeur, devient anxieux et tendu.

 

Coup de théâtre

Pierre finit par avouer : “Docteur, je vous ai menti ! Je ne souhaite pas arrêter de fumer pour préserver ma santé, mais parce que cela me coûte cher. Vous comprenez, 10 € par jour, soit 3600 € annuels, c’est une somme. Je me découvre radin malgré des revenus importants et ça ne me ressemble pas ; je me voyais dépensant sans compter.”

 

Que se passe t-il dans la tête de Pierre ?

La volonté de Pierre est de mettre en avant sa santé. Mais ce qui motive sa démarche d’arrêt est de faire des économies.

Le dictionnaire nous apprend que la volonté est la détermination consciente à réaliser certains actes, alors que la motivation est un facteur conscient ou inconscient qui incite à agir de telle ou telle façon.

Pour Pierre, il n’est pas acceptable de montrer ce côté radin profondément refoulé ; la santé est en revanche,  une raison d’arrêter de fumer noble et recevable par le médecin tabacologue.

L’histoire se termine bien. Pierre s’accepte dans ses contradictions. Apaisé et il arrête de fumer.

Ce qui est bon pour ses artères et bon pour son porte–monnaie !

mutweb