Nos cotisations ne vous rendront pas malade !

Blog

« Blue space » plutôt que « Green space »

sea

Auteurs :

  • RAMONNET Christine (Sophrologue)
  • RENAUDIN Stéphanie (Sophrologue)

 

Blue space et green space

En cette période estivale, un grand nombre d’individus recherche le dépaysement avec un changement d’environnement pour rompre le quotidien et se ressourcer. Voici peut-être un élément à prendre en compte : les espaces bleus seraient plus bénéfiques à la santé mentale qu’une vue sur une forêt de pins.

C’est une étude très sérieuse menée par des chercheurs de l’université de Canterbury (Nouvelle-Zélande) et du Michigan State (Etats-Unis), publiée dans la revue Health & Place, qui en fait état.

Environ 450 adultes néo-zélandais ont eu à répondre notamment à la question suivante : « La visibilité de votre fenêtre était-elle un espace bleu tel que l’océan ou la mer ou une vue verte telle une forêt ou un parc ? »

Un lien étroit a été mis en avant entre santé mentale et vue sur une étendue bleue. Il y aurait donc un bénéfice plus important à s’éveiller devant la mer que devant une forêt. En même temps, dans un cas comme dans l’autre, vivre dans un environnement avec la nature à proximité représente déjà en soi un luxe que d’aucuns aimeraient connaitre…

Quoi qu’il en soit, les risques de souffrir d’anxiété et de dépression diminueraient si votre regard porte sur l’horizon bleu au quotidien ! Le test de Kessler utilisé dans cette recherche pour détecter les troubles anxieux le confirme : la grande bleue rend les personnes moins stressées.

Un bémol : l’étude reste à compléter avec cette fois des espaces bleus de type lac ou rivière. Effectivement, des facteurs comme les stimuli sensoriels générés par le bruit des vagues ou l’odeur vivifiante de l’air marin, peuvent avoir influencé les résultats.

De la même manière, les espaces verts incluaient des lieux artificiels comme des terrains de sport.

Mais si vous faites partie de cette grande majorité de concitoyens qui n’ont ni l’horizon marin ni une surface verdoyante visibles de leur fenêtre, je vous propose de fermer régulièrement les yeux, de recontacter votre respiration quelques minutes, puis de faire venir l’image de la grande bleue, de vous laisser emporter vers les sensations agréables de cette vision … bercée peut-être par le bruit des vagues…

Bonnes vacances à tous !

 

mutweb